Livres

De la douleur à la douceur

douceur

De la douleur à la douceur
De la douleur à la douceur – Transmutation

«Pose ta main sur la douleur, et dis que la douleur s’en aille.»

De façon imprévue, je me suis mise un jour à soigner. Soigner à l’ancienne, en imposant les mains. En ressentant la douleur du corps de l’autre, et en l’évacuant par le mien. En découvrant l’histoire de ses blessures émotionnelles, comme s’il était un livre sous mes mains.
Ce n’est pas très rationnel. Mais cela fonctionne très bien.
L’étonnante transformation que j’ai eu le bonheur de vivre me permet aujourd’hui d’aider ceux qui viennent à moi : lorsque je pose ma main sur la douleur, qu’elle soit de nature physique, émotionnelle ou mentale, quelque chose s’accomplit.
Il arrive le plus souvent, réellement, qu’elle s’en aille.

« Me laisser traverser : c’est tout ce que j’ai à faire. M’asseoir auprès des gens, me connecter à leur souffrance, être bouleversée par la douleur qu’ils portent en eux. Puis, progressivement, miraculeusement pourrait-on dire, ayant posé mes mains sur eux, sentir leur corps se détendre, s’apaiser. Voir leur visage entrer dans la paix, s’illuminer, révéler soudainement une sereine beauté. Les entendre me dire à la fin de la séance à quel point ils se sentent mieux, combien ils sont délivrés. Constater avec allégresse les guérisons se produire… Comment pourrais-je avoir la prétention de penser que je suis, moi toute seule, celle qui produit ces résultats ? »

Dans  “De la douleur à la douceur”, texte fort et sensible, Agnès Stevenin raconte comment elle a découvert qu’elle était guérisseuse. Et comment elle en est venue à utiliser ses dons de médium pour diriger les soins qu’elle prodigue. Avec simplicité et authenticité, l’auteure relate un parcours nourri d’expériences extraordinaires qui viennent secouer bien des idées reçues sur ce qui est possible et ce qui ne l’est pas. La thérapeute nous dévoile sa vérité quotidienne, située à l’interface entre le visible et l’invisible. Pas à pas, le lecteur la suit dans son travail, et comprend comment celui-ci permet à ses patients de libérer leur corps et leur esprit de souffrances aussi bien actuelles qu’anciennes, voire très anciennes. Pour enfin accéder à la paix. Une douceur émane de ce livre, comme si, au fil des mots, la présence de l’auteure se faisait perceptible, et permettait qu’opère une alchimie intérieure.

Agnès Stevenin est guérisseuse. Elle a découvert son don à l’âge adulte. Sa vie a alors basculé de l’état ordinaire à celui de soignante énergétique. Elle met aujourd’hui son expérience et ses facultés au service des autres dans l’aide à la guérison, physique et psychique.