Livres

La colère

colère

Traversant une période sensible au niveau professionnel,  conduisant à un burn-out, des émotions surgissent , entre autres, la colère.

Cette dernière étant très présente pendant de nombreux mois,  je m’intéresse à tout ce qui pourrait m’aider à retrouver un équilibre.  C’est là que ma maman m’envoie une vidéo d’Isabelle Padovani.

En parcourant le site d’Isabelle, je ressens le besoin de creuser un peu le sujet de la communication non violente. Et plus spécialement, comment gérer la colère ou du moins, la comprendre.

Alors j’achète ce livre de Marshall Rosenberg: Les ressources insoupçonnées de la colère:

les resources insoupconnees de la colere

C’est un livre très court, moins d’une centaine de pages, mais il résume bien et éclaire l’approche de la CNV (Communication Non Violente) dans le cas de la colère.  J’y ai appris comment gérer ma colère en différentes étapes:

  1. Définir clairement le déclencheur (sans y ajouter sa propre évaluation)
  2. Prendre conscience que c’est notre évaluation qui provoque la colère
  3. Rechercher le besoin insatisfait qui est à l’origine de la colère
  4.  Et seulement une fois ces trois étapes franchies, engager le dialogue avec l’autre, une fois que la colère est transformée en d’autres sentiments.

Avec des chapitres illustrant des face à face entre l’auteur durant des ateliers, ce livre est très facile d’accès, et pourtant il révèle un secret: Il n’y a rien qu’une personne puisse faire pour nous mettre en colère !  Ce sont nos jugements sur le comportement des autres qui la provoque.

Notes de l’éditeur:

Quand frappe la colère, le champ de vision rétrécit, le cœur s’accélère, les jugements se bousculent dans la tête… Et nous voici sur le point de dire ou faire quelque chose qui ne fera qu’aggraver la situation. Mais une autre issue est possible ! La Communication Non Violente nous apprend en effet que la colère est le signal d’alarme de notre déconnexion d’avec nos besoins. Il s’agit dès lors d’écouter ce signal pour nous reconnecter à eux et les satisfaire sereinement. À cet égard, Marshall B Rosenberg, fondateur de la CNV, est très clair : si ce sont nos jugements sur eux – et non les autres -, qui provoquent la colère en nous ; et si ces jugements négatifs nous empêchent de nous relier à nos besoins, alors il suffit d’identifier ces derniers et de cesser de juger, pour trouver une solution positive pour tous aux situations “irritantes”. Transformons la colère en actions bienveillantes pour soi et pour les autres, grâce à la Communication Non Violente.

 

Ce qu’en disent les lecteurs:

Je ne comprends pourquoi cet homme n’a jamais eu le prix Nobel de la paix et qu’il soit mort dans l’anonymat le plus total.. J’ai des heures de travail en CNV et je pensais que ce petit livre ne m’apporterait pas plus que les mots sont des fenêtres.. Eh bien si… Même s’il y a des points communs, il y a toujours des points intéressants à découvrir… Marshall, tu viens de passer plus de 35 ans de ta vie à essayer de rendre concrètement ce monde meilleur… Espérons que nous soyons assez nombreux pour continuer ton travail aujourd’hui… Pour ceux qui n’aiment pas la lecture, vous trouverez facilement en ligne avec doublage en français la vidéo de son atelier le plus connu… Si vous mettez votre nez dans la CNV, vous ne verrez plus jamais la vie de la même façon…

 

 

… et la vidéo d’Isabelle Padovani me direz vous ?

Et bien la voici:

 

Je vous recommande d’ailleurs de vous abonner à sa chaîne Youtube,  il y a tellement de tendresse à partager….