Informations

Le guide pratique du Feng Shui facile

Le Feng Shui (se prononce “feng-chou-i”, terme qui signifie “vent et eau”) est une science naturelle originaire de Chine, qui nous montre avec précision comment créer et maintenir dans nos habitations (et commerces) la dose d’énergie vitale essentielle à notre santé et prospérité.

Des courants de nature immensément bénéfique sillonnent nos habitations quand ils sont imprégnés d’énergie vitale, que l’on nomme Ch’i dans la pratique du Feng Shui. D’où un besoin de choyer le Ch’i, fondement du Feng Shui et de sa panoplie de principes établits en vue de nous garer du “Sha”, son contraire, cause de souffrances aussi multiples que variées.

Le Feng Shui a la réputation de porter bonheur par l’énergie immensément bénéfique qu’il produit dans nos habitations. Procédé amusant à installer chez soi, le Feng Shui peut noustransformer la vie de façon spectaculaire. Mais pour cela, il faut avoir l’esprit ouvert car rien dans notre culture occidentale ne nous a préparé à croire en un monde purement vibratoire, ni surtout en nos moyens de le contrôler. On s’aperçoit cependant vite à l’usage que le Feng Shui est une science des plus rationnelles. Il n’y a absolument rien de mystique ni de “spirituel” dans sa pratique. C’est une méthode bien terre-à-terre qui nous aide à bonifier notre environnement physique en nous servant de moyens qui rappellent tout simplement le fondement énergétique de l’univers dans lequel nous évoluons.

Appliquez le Feng Shui où vous habitez en ce moment, même si cet endroit est temporaire, minuscule, détestable. N’importe quel lieu peut vous être bénéfique en y introduisant le Ch’i. L’ajout d’énergie vitale vous portera bonheur. Des portes nouvelles s’ouvriront à vous. L’impact du Feng Shui sur nos vies est profond et durable.

Caractéristiques symboliques des couleurs 

Extrait du “Guide pratique du Feng Shui facile” par Sophie Merle
http://www.guide-pratique-du-feng-shui-facile.com/

Le rouge : Couleur active par excellence, chaud, dynamique, le rouge allume les passions, donne de la force et du courage, attire l’attention, mais peut aussi rendre agressif par le stress qu’il engendre. Le rouge s’utilise en Chine pour chasser les ondes nocives. Le rouge est lié à l’élément Feu.

L’orange : Plus calme que le rouge (dont il a les attributs de base), chaleureux, créatif, sociable, l’orange donne confiance en soi, et conduit au succès en poussant les gens à faire preuve de ténacité. Il augmente aussi l’appétit pour toutes les bonnes choses de la vie, y compris pour la nourriture. S’utilise de la même manière que le rouge dans les secteurs du Bagua.

Le jaune : Lié à l’or et au soleil, le jaune est la couleur nationale en Chine, et ne pouvait être porté par les gens du peuple durant ses dynasties impériales sous peine de sanctions. Optimiste, le jaune a la réputation d’accentuer nos capacités mentales et de nous rendre mieux aptes à accepter les idées nouvelles. Le jaune contribue également à la quiétude, un composant nécessaire à la longévité, et ne doit jamais perdre son lustre pour conserver ses attributs bénéfiques. Le jaune est lié à l’élément Terre.

Le vert : Couleur de la croissance, de l’abondance et de l’espérance, le vert est lié au renouveau. Il donne de la vitalité et nous aide à progresser. Cependant, trop de vert dans une pièce tend à déséquilibrer le Ch’i et à nous faire perdre le sens des réalités. Il est conseillé aux gens qui souffrent d’une maladie liée à une dégénérescence des cellules de s’éloigner de cette couleur. Le vert est lié à l’élément Bois.

Le bleu : Cette couleur nous offre le calme et la tranquillité, et nous protège aussi dans les moments critiques par ses pouvoirs spéciaux. Le bleu est lié à l’apaisement des émotions douloureuses, à la tempérance ainsi qu’à la loyauté dans les rapports d’amour et d’amitié. Mais trop de bleu conduit à un fort repli sur soi-même et à la mélancolie. Le bleu est lié à l’élément Bois dans sa forme Yin.

Le violet : Lié à la dévotion mystique et au dépassement de soi par idéalisme, le violet dispose à des passions peu communes. On lui attribut également le pouvoir d’attirer les richesses et la gloire. Mais à haute dose il rend les gens arrogants en les poussant à s’imaginer supérieurs aux autres. S’utilise de la même manière que le rouge dans les secteurs du Bagua.

Le rose : Soumis à l’amour, à la beauté et au confort, le rose est une coleur particulièrement bien adaptée à l’enrichissement du secteur “Amour et Relations”.

Le blanc : Cette couleur qui n’en est pas une, possède la particularité de les contenir toutes au niveau énergétique. Le blanc est associé à l’innocence, à la pureté, à la fraîcheur et aux réconciliations par l’oubli des offenses. Il n’y a aucun risque à mettre trop de blanc chez soi, sinon qu’il peut encastrer les gens dans un mode de pensée trop strict. Le blanc est lié à l’élément Métal.

Le noir : Le noir est l’absence complète de couleurs. Associé au renoncement et à la solitude par la crainte ou le respect qu’il inspire aux gens, le noir s’utilise avec la plus grande parcimonie dans la pratique du Feng Shui (mettre du blanc pour nourrir le secteur “Occupations” qui lui est attaché). Le noir protège des autres en formant un écran, parfois nuisible lorsque l’on souhaite effectuer un rapprochement. Obscur, mystérieux, insondable, le noir est lié à l’élément Eau.

Le gris : Couleur de transition entre le blanc et le noir, le gris ne s’emploie pas seul mais avec d’autres couleurs auxquelles il apporte un bel équilibre en les dévoilant de manière plus lumineuse.

Les beiges clairs et les couleurs pastels : Ces tons sont associés à l’élément Métal et s’emploient de la même manière que le blanc dans les secteurs du Bagua.

Le brun/marron : Comme toutes les couleurs de terre, le brun ralentit considérablement le déploiement du Ch’i. Une touche lui offre une bonne stabilité (aide à rétablir son équilibre, à former des racines profondes, à être mieux organisé) mais les intérieurs où la gamme des bruns/marrons domine anéantissent le Ch’i. Propice à l’ennui, le brun à haute dose éteint l’espoir et l’ambition avec l’envie d’hiberner chez soi sans jamais mettre le nez dehors.