Techniques

Exercices de respiration pour la détente

respiration pour la détente

Les techniques de pranayama sont employées pour commander le mouvement des énergies subtiles dans le corps, ce qui produirait une augmentation de vitalité chez l’adepte. Cependant, la pratique de ces techniques n’est pas insignifiante et dans certaines circonstances les techniques de pranayama peuvent perturber l’équilibre de la vie d’une personne. La possibilité d’effets nuisibles résultant de ces techniques ne doit donc pas être sous-estimée.

Les pranayama sont  des exercices de respiration pour la détente

Parmi les exercices les plus courants du pranayama, on peut citer :

  • la simple prise de conscience de la respiration,
  • la respiration complète, qui met en jeu successivement le bas de l’abdomen, la région de l’estomac, le thorax et les clavicules ceci à l’expiration comme à l’inspiration),
  • la respiration alternée, inspiration narine droite, expiration narine gauche, puis l’inverse ; on ferme la narine non utilisée en appuyant avec un doigt mais on peut apprendre à s’en passer avec de l’entraînement,
  • respiration glottique, que l’on obtient en s’imaginant inspirer et expirer au moyen d’un orifice situé au niveau du larynx ; on doit sentir le flux d’air à ce niveau et entendre un souffle doux.

En tout état de cause, il s’agit d’une respiration lente (3 à 4 cycles par minute), très régulière, y compris pendant les postures. (Cela n’empêche pas l’utilisation d’une respiration rapide dans certains exercices.)

La concentration de l’attention sur les muqueuses respiratoires entraîne un ralentissement cardiaque qui, chez des yogis entraînés pourrait aller jusqu’à une suspension momentanée du rythme cardiaque.