Techniques

Les rêves: comment tirer les bénéfices des rêves et trouver des solutions en rêvant.

les rêves

Que faut-il faire pour bien rêver

Tout d’abord, il faut s’endormir correctement (c’est à dire, sans usage de drogues, somnifères ou alcool).

Il est bon d’aller au lit tôt. Dormir avec la tête au nord et les pieds au sud facilite le sommeil et les rêves, car on se trouve ainsi dans la ligne du champ magnétique terrestre. Prendre un bain de pieds froid ou laisser couler l’eau sur les avant-bras en ne se séchant pas relaxe et prédispose au sommeil. De cette façon le courant statique, qui s’accumule lorsque nous portons des vêtements en matière synthétique et des chaussures aux semelles de crêpe ou en caoutchouc, est éliminé.

Dès que nous nous couchons, un exercice de décontraction rend le sommeil aisé et nous prépare à faire des rêves véridiques. Pour exécuter un exercice de relaxation il est nécessaire, de s’allonger sur le dos, les bras tendus le long du corps, coudes légèrement repliés. Les jambes seront peu écartées avec les pointes de pieds retournées en dedans. Yeux clos, on inspire profondément par le nez pour oxygéner le sang le plus possible, de façon que l’air, qui passe par les fosses nasales riches en capillaires, pénètre déjà chaud dans les poumons. On retient sa respiration pendant 2 ou 3 secondes, et on expire enfin lentement par la bouche. On refait cet exercice pendant environ 5 minutes. Au cours de cet exercice, visualiser mentalement la couleur bleu peut aider à mieux se relaxer. Imaginons un beau ciel bleu et laissons-nous envelopper par cette couleur en la « respirant » et la laissant nous pénétrer. Le bleu suscite le calme, la tranquillité, la paix et favorise le sommeil.

Comment se rappeler de ses rêves? 

C’est une question de concentration et d’attention.
Il faut comprendre que le souvenir des rêves est un trait de caractère humain simple, inné et naturel. C’est pourquoi les jeunes enfants sont souvent en contact avec les rêves, comme le sont certains peuples autochtones qui partagent leurs rêves chaque jour. Se souvenir de son rêve est un peu comme faire travailler un muscle mental, plus vous l’utilisez, plus souple il devient. Sans exercice il peut rétrécir mais, il est là si vous décidez de le faire travailler de nouveau. Or, si votre rappel est faible, ayez confiance qu’il augmentera avec le temps.
Cette confiance même aidera votre souvenir.

Exercice d’aller-au-lit: Avant de vous endormir, relisez vos rêves des nuits antérieures.
Ceci vous permet de commencer à vous connecter avec votre mémoire de rêve, et vous donne aussi une occasion d’interpréter vos rêves et de faire les relations avec les événements de la journée.
Puis, au moment d’aller au lit, demandez-vous de vous souvenir de vos rêves quand vous vous réveillerez le matin ou durant la nuit, et rappelez-vous que c’est un processus simple et naturel.
Aussi, suggérez-vous de vous réveiller spontanément au besoin et sans alarme (qui peut inhiber le souvenir). Cette méthode est efficace avec de la pratique, mais vous voudrez peut-être régler tout de même votre alarme 15 minutes après l’heure de réveil suggérée, par mesure de sécurité. Qu’importe l’heure où vous vous réveillez, garder les yeux fermés (ou les refermer s’il sont déjà ouverts) et demeurez aussi inerte que possible.
Si vous avez bougé depuis votre réveil, tentez de retourner dans la position initiale du réveil. Rassemblez autant d’images, de sentiments, ou d’impressions que vous le pouvez, puis levez-vous et enregistrez-les immédiatement dans un journal (que vous gardez à côté du lit) ou sur appareil enregistreur, aussi brèves ou vagues qu’elles puissent être en premier. Vous serez étonné de tout ce que vous vous rappellerez de plus en les écrivant ou en les enregistrant.