Livres

De beaux livres pour se faire plaisir ou pour offrir

De beaux livres pour se faire plaisir ou pour offrir, alors qu’un second confinement un peu compliqué nous cloître à la maison. Les périodes des fêtes sont en vue, moments privilégiés pour des voyages immobiles grâce à la lecture de beaux livres.

Pourquoi est-ce que je vends en direct mes beaux livres ?

Parce que c’est ardu d’acheter des livres en ce moment, mais aussi parce que j’ai besoin de m’alléger pour mon futur déménagement et dans un souci de partager avec vous les plus beaux titres de ma bibliothèque.

Donner une deuxième vie à de beaux livres pour se faire plaisir ou pour offrir est pour moi la meilleure solution à tout ces tracas !

En vous offrant d’acquérir cette sélection, je partage avec vous quelques moments d’aventure, d’histoire et de bien-être:

Cliquez sur les couvertures ci-dessous, cela ouvrira la page de mise en vente sur eBay.

 

Et voici  la liste de beaux livres pour se faire plaisir ou pour offrir:

Une année de produits de saison, une année de moments à ne pas manquer, une année d’anecdotes, une année d’astuces. L’almanach propose, semaine après semaine, des recettes au plus près des produits du moment pour cuisiner sainement au fil des saisons. Des recettes étroitement liées au calendrier, aux anniversaires : noël, nouvel an chinois, premier avril, débarquement de Normandie… Du sérieux et du moins sérieux. 480 pages à déguster toute l’année !

 

 

 

 

 

Le jardin de Stéphane Marie est niché dans son Cotentin natal. Il est beau et simple, poétique et sans façon. C’est un coin de nature touché par la grâce. Un jardin enchanté. Mais un jardin qui pourrait être le nôtre. Un jardin dont on peut facilement s’inspirer. Yann Monel l’a magnifiquement photographié sous tous les angles, à toutes les saisons : autant de scènes qui stimulent l’imagination et donnent envie d’attraper la bêche et le sécateur ! Stéphane Marie, quant à lui, nous livre ses réflexions intimes, ses découvertes, tout ce qu’il a appris et compris du jardin.

 

 

 

 

L’auteur, petit-fils de Gandhi, raconte, à la lumière de correspondances et de transcriptions inédites de conversations avec Manu, la petite-nièce de Gandhi, le destin exceptionnel du Mahatma sous toutes ses facettes et sans tabou. Il ne passe sur aucune bizarrerie, sur aucune faiblesse dune personnalité complexe dont la vie incroyable fut toujours au cœur de l’actualité et de la grande Histoire. Les actions de Gandhi et ses stratégies ont-elles nourri les horreurs de la Partition ? Ses campagnes de résistance nonviolente (Satyagraha) nont-elles pas ouvert la voie à la violence ? En montrant que les horreurs de 1947 nétaient pas la conséquence de la religion ou d’actions nonviolentes, mais dune totale absence de confiance entre Hindous et Musulmans, et que cette confiance aurait pu générer une partition calme et ordonnée du pays, Rajmohan démontre que Gandhi, parce qu’il a dirigé le parti du Congrès de 1919 à 1945, porte tout de même la responsabilité de cette méfiance. Il montre aussi que l’héritage de Gandhi prépare en réalité le XXIe siècle à affronter les nouveaux

 

 

Un beau livre richement illustrés de photos tout en couleur et de textes sur un thème peu exploité : les porteurs Népalais, communément appelés « sherpa ». Les livres sur l’Himalaya célèbrent le plus souvent la beauté du pays, les exploits des alpinistes occidentaux à l’assaut de sommets vertigineux, mais ne parlent que très rarement de ces gens qui rendent possibles ces exploits.Or, sans eux, rien ne pourrait être envisagé sur place, que ce soit pour les expéditions en haute montagne, ou pour l’acheminement des biens de première nécessité dans les vallées reculées.

Dans le présent ouvrage, l’auteur s’attache à rendre hommage à ces femmes et ces hommes qu’il fréquente depuis de nombreuses années et avec lesquels des liens forts se sont noués.

 

Les citadins regardent les arbres comme des « robots biologiques » conçus pour produire de l’oxygène et du bois. Forestier, Peter Wohlleben a ravi ses lecteurs avec des informations attestées par les biologistes depuis des années, notamment le fait que les arbres sont des êtres sociaux. Ils peuvent compter, apprendre et mémoriser, se comporter en infirmiers pour les voisins malades. Ils avertissent d’un danger en envoyant des signaux à travers un réseau de champignons appelé ironiquement « Bois Wide Web ». La critique allemande a salué unanimement ce tour de force littéraire et la manière dont l’ouvrage éveille chez les lecteurs une curiosité enfantine pour les rouages secrets de la nature.

 

 

 

 

Le Livre des déserts est la première somme à caractère encyclopédique consacrée aux déserts chauds et froids de notre planète. Des géographes, des biologistes, des ethnologues, des historiens, des écrivains, des théologiens et des philosophes ont été convoqués pour cette aventure inédite.
Notre Livre des déserts propose une description physique des milieux arides et présente la faune et la flore qui s’y développent au prix d’incroyables stratégies d’adaptation. Il retrouve les traces d’un Sahara lacustre, fait l’histoire des toponymes (l’ancien verbe bédouin sahira signifiait « être de couleur fauve »), évoque la vie des nomades et aborde le problème de la désertification, l’une des questions essentielles de notre temps.

 

 

 

1946. Roger Frison-Roche est à Tanger en qualité de journaliste. Pendant quinze ans, ses pas de reporter le mèneront à travers toute l’Afrique du Nord, de Tadjemout, petit village fortifié aux confins de l’immensité saharienne, à l’oasis d’Agadem au Niger ou à Bizerte en Tunisie. Les reportages qu’il rédige durant cette période, principalement pour l’Echo d’Alger constituent l’essence de cet ouvrage inédit. Loin de s’en tenir à un prosaïque exposé de ses voyages, Frison fait de chacun d’eux une croisade littéraire au service de son appétit d’aventure. Course effrénée à l’or noir en Algérie, récit épique consacré à la mystérieuse princesse Tidjania… Reportages africains dresse un panorama de l’Afrique du Nord qui constitue à la fois un témoignage journalistique unique et un appel au rêve. Ces articles, dont certains ont inspiré les plus grands romans de l’écrivain, comme La Piste oubliée et Djebel Amour, provoquent l’irrésistible envie de bivouaquer sous la lune…

 

 

Depuis qu’un certain Alexandre Selkirk  modèle de Robinson Crusoé  a survécu seul sur une île déserte, nombreux ont été les témoignages d’hommes et de femmes confrontés au même défi : refuser la mort et dépasser ses propres limites… Certains ont marché pendant des jours sans boire à travers le désert (Saint-Exupéry), ou des semaines à travers la forêt équatoriale (Isabelle Godin, Yossi Ghinsberg). Certains ont dû escalader des crêtes à 5 000 mètres d’altitude, parfois sans équipement (Henri Guillaumet) ou avec une jambe cassée (Joe Simpson). Certains ont accepté de se nourrir de chair humaine (Nando Parrado, Pierre Viaud), d’autres de s’amputer eux-mêmes (Aron Ralston)…

 

 

Le voyage au Tibet a toujours été une aventure spirituelle autant qu’une découverte géographique. Qu’ils aient été marchands, missionnaires, explorateurs, espions, prisonniers évadés… ceux qui sont entrés dans « ce vaste pays au sommet du monde » ont tous été frappés par l’omniprésence du sacré dans les hautes vallées de l’Himalaya. Aucun n’en est revenu indemne ; certains y sont morts, pour n’avoir pas fait demi-tour à temps. Aussi les souvenirs d’aventures vécues ici réunis entraînent-ils le lecteur vers un ailleurs immatériel en même temps que sur les sentiers du mont Kailash.

 

 

 

Et voilà, c’était ma sélection de beaux livres pour se faire plaisir ou pour offrir…

…et n’hésitez pas, si vous êtes en recherche de voyages immobiles, des séances d’hypnose sur mesure, en ligne, vous feront découvrir des mondes et des ressources intérieurs insoupçonnés…je serai ravi d’être votre guide lors de ces treks vers  la conscience et l’harmonie…